Comment valoriser une entreprise ?

L’évaluation de la valeur du marché de l’entreprise ou la valeur de son patrimoine est une étape qui entre dans la valorisation de l’entreprise. Cette étude peut prendre différentes formes qui se basent sur certaines approches et doit également prendre en compte plusieurs outils pour la prévision. Ces prévisions concernant tant la prévision croissante, la prévision de marché et même la prévision d’endettement.

Quelle est la raison de la valorisation de l’entreprise ?

Une valorisation d’entreprise ne se fait pas pour un seul but uniquement. Celle-ci peut être prise en charge par le chef de l’entreprise afin d’étudier la valeur de son patrimoine ou bien par le concurrent de l’entreprise qui tente d’avoir un accord de fusion et d’acquisition au sein de l’entreprise. Il se peut également que la valorisation soit mise en œuvre pour répondre au besoin d’un investisseur qui souhaite connaître le potentiel ainsi que la valeur d’une entreprise nouvellement créée et de participer à son capital.

En effet, lorsqu’il s’agit de lever les fonds de l’entreprise, une tierce partie doit entrer en jeu, il s’agit bien de l’investisseur. Celui-ci doit obligatoirement connaître la valeur d’une entreprise avant tout investissement de sa part. L’objectif d’avoir un investisseur est d’être capable de réaliser et d’ajouter plus d’ampleur à la valeur initiale de l’investissement de base de l’entreprise, et ce, en vendant quelques parties des titres de l’entreprise à la personne qui souhaite y investir. Les prix des différentes parts à vendre doivent être estimés en premier lieu, ce qui va ainsi permettre de savoir s’il serait possible pour l’entreprise de réaliser une plus-value ou pas.

Lorsqu’il s’agit d’un cadre de vente, l’évaluation de l’entreprise sera primordiale à tout responsable afin d’avoir une étude sur laquelle se baser avant toute négociation. Cette évaluation permet de connaître la valeur précise de l’entreprise en question. Par la suite de la négociation, le chef d’entreprise ou bien le responsable de la vente va pouvoir en déterminer le prix. Ce dernier sera établi selon certains facteurs et éléments tels que l’estimation du prix que l’investisseur sera prêt à mettre en place afin de pouvoir avoir des parts ou bien carrément obtenir cette entreprise ainsi que l’estimation du prix qui convient le plus au vendeur afin de céder son entreprise.

Quelles sont les approches d’une valorisation de l’entreprise ?

De multiples approches peuvent êtres mises en place afin de permettre au responsable de l’entreprise de valoriser cette dernière. Parmi ces approches, il y a la liste suivante :

  • établissement des comptes des différents actus et passifs au sein de l’entreprise afin de connaître la valeur de son patrimoine ;
  • l’évaluation du rendement de l’investissement de l’entreprise grâce à l’étude de la trésorerie et des prévisions, il s’agit d’évaluer la rentabilité de l’entreprise ;
  • évaluation des niveaux des concurrents de l’entreprise, il s’agit donc de comparer cette dernière par rapport aux entreprises qui lui sont similaires pour une valorisation de comparaison.

La valorisation de l’entreprise : que veut-elle dire exactement ?

La valorisation de l’entreprise signifie donc connaître la valeur de celle-ci selon le marché qui concerne son activité. Il s’agit simplement d’être en mesure de répondre à une question telle que : cette entreprise vaut combien ? Que pourrait poser un investisseur au responsable de l’entreprise par exemple.

L’estimation de la valeur d’une entreprise veut dire qu’il est nécessaire d’évaluer les anciennes données et les perspectives à la fois grâce à une étude financière, cette estimation permettra de bien valoriser l’entreprise.

Effectivement, les estimations des données passées sont nécessaires afin de mettre en évidence le chiffre d’affaires actuel de l’entreprise en comparaison avec le chiffre d’affaires du passé afin de savoir si l’entreprise va dans la bonne voie ou pas dans le cas où le résultat de cette comparaison montre une baisse considérable du rendement avec le temps. L’estimation des données futures est nécessaire afin de pouvoir prendre en compte le potentiel risque de retour en arrière ou de chute dans le cas où le chiffre d’affaires de l’entreprise se dégrade.